Le Mont-Royal, son panorama et ses écureuils

Montréal sans le Mont-Royal, ce ne serait pas Montréal. Alors pour fêter cette première semaine sur le territoire canadien, j’ai décidé d’aller y faire un petit tour, histoire d’admirer l’une des plus belles vues sur le centre ville. Parce que oui, nous les frenchies, on aime ça les grands buildings à l’américaine, pas vrai ?

Il est presque 9h00 lorsque je sors de la station McGill, persuadé que la rue de l’Université va me mener au pied de la montagne. Sauf que, pour cette première sortie, je suis déjà perdu ! En fait pour se rendre au Mont-Royal – je le sais parce que j’y suis retourné depuis – il est préférable de descendre à l’arrêt Peel et de remonter la rue qui porte le même nom. Si vous êtes moins courageux et que vous optez pour un itinéraire plus tranquille, le Mont-Royal est aussi accessible en voiture ou en bus (le bus 11 de la STM dessert les hauteurs du parc). Perso, j’ai opté pour la rue Peel – super sympa la vue sur la montagne – et là j’ai eu le choix entre une route qui serpente le Mont-Royal jusqu’au sommet et des escaliers en bois qui se mêlent parfaitement au paysage… J’avais lu que seulement 200 marches me séparaient d’une vue à couper le souffle, alors j’ai choisi la rapidité et, vous savez quoi ? J’en ai compté 427 des marches ! Maintenant, vous êtes prévenus… Heureusement, on m’a dit vrai sur la vue. Face à tous ces grands immeubles, c’est le dépaysement total, ça fait du bien.

mont royal montréal

Mais attention, le Mont-Royal, ce n’est pas seulement des escaliers en bois et un super panorama. C’est aussi et surtout un parc immense où Montréalais et touristes viennent profiter de la nature peu importe la saison. L’été, j’imagine les gens s’installer autour du Lac aux Castors pour pique-niquer ou lire un bouquin, faire de la randonnée, assister à des concerts, manger des glaces… Je vous raconterai tout ça d’ici quelques mois.
Mais à partir des mois de décembre et janvier, le Mont-Royal propose tout un tas d’activités incontournables de l’hiver : ski de fond, randonnées en raquettes, patins sur patinoire réfrigérée et sur patinoire naturelle, descente en luge, glissade sur chambre à air, bref, la totale ! J’ai hâte d’y être…
Mais en attendant de voir tomber les premiers flocons et de pouvoir patiner sur le Lac aux Castors, je me contente d’admirer le sol pour l’instant recouvert de feuilles et les écureuils qui font leur show. C’est vraiment trop beau le Canada en automne.

lac aux castors mont royal

 

Signature-gus1

 

 

 

6 thoughts on “Le Mont-Royal, son panorama et ses écureuils

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *