Quand il a fallu choisir à quel moment arriver au Canada, entre la fin des études, les délais pour la paperasse et le prix du billet d’avion, j’ai quand même pris en compte une quatrième variable : Halloween. Et oui, qui dit départ à l’étranger, dit découverte d’une nouvelle culture alors hors de question pour moi de manquer cette fameuse institution culturelle nord-américaine. Des sorcières accrochées aux portes, des toiles d’araignées recouvrant les clôtures et des citrouilles sculptées dans les allées, voilà ce que je pensais croiser en arrivant le 21 octobre… Alors imaginez un peu ma déception quand j’ai découvert que rien de tout ça n’avait envahi le quartier.

Et la raison est simple : les enfants qui passaient autrefois de maison en maison sont désormais étudiants. Et sans enfants pour la chasse aux bonbons, il n’y a plus d’adultes pour les distribuer et donc plus de décorations… Heureusement entre les magasins spécialisés en déguisements et les étals envahis de citrouilles, j’ai retrouvé l’esprit d’Halloween à quelques pâtés de maisons, de quoi patienter jusqu’au 31. D’ailleurs, pour vivre pleinement l’expérience et entendre le fameux « des bonbons ou un sort », changer de quartier pour une soirée ne devrait pas être une mauvaise idée…

halloween au québec

31 octobre, c’est enfin le Jour J ! Pour la soirée, j’ai migré vers le nord de Montréal. Dans la salle de bain depuis 45 minutes – mon portable branché sur un tuto YouTube dans une main et un fard à paupières dans l’autre, je prends Halloween très au sérieux ! Sauf qu’au moment de sortir, pas de vampires, momies ou autres fantômes à l’horizon, mais plutôt des princesses, super-héros et même un petit ourson tout mignon. Est-ce qu’on aurait mal compris le thème ? En fait non, c’est simplement qu’ici les déguisements d’Halloween ne doivent pas nécessairement faire peur. J’essaye de cacher ma déception… Heureusement, quelques adultes grimés en clowns maléfiques et en zombies s’amusent à effrayer les passants.

Niveau décorations, c’est beaucoup plus fourni que dans mon quartier. Il y a les citrouilles sculptées, les toiles d’araignées, les sorcières et même des cercueils. Attention, parfois un petit malin se cache à l’intérieur… de quoi vous offrir la peur de votre vie ! J’adore l’esprit !

La chasse aux bonbons est lancée !


Armés de leur sac d’Halloween, les enfants avancent dans les allées au pas de course. La règle est simple : lorsque une maison décorée est éclairée, alors c’est qu’il y a des bonbons à venir récupérer. Parfois, les adultes s’installent même confortablement devant leur porte et regarde la foule défiler. Un beau sourire et un Joyeux Halloween plus tard, les petits monstres repartent avec leur poignée de friandises. Il n’y a rien de plus simple ! Une fois rentrés à la maison, c’est l’heure de faire l’inventaire :  chips, sucettes, barres chocolatées, les adultes trient rapidement chaque panier pour s’assurer que chaque bonbon soit « comestible ». Et maintenant place à la dégustation !

halloween québec maquillage

Le Festival de la Frayeur


Halloween à Montréal, ce n’est pas juste la chasse aux bonbons… Il y a aussi le Grand Bal des citrouilles au Jardin Botanique, la Marche des zombies ou encore le Festival de la Frayeur de La Ronde. Chaque année, avant sa fermeture annuelle, le parc d’attractions situé sur l’Île Sainte-Hélène de Montréal s’approprie Halloween.  Outre les créatures maléfiques qui se jouent des visiteurs, quatre maisons hantées viennent compléter les attractions habituelles. Du District 510, où des expériences sur cobayes humains ont mal tourné, à la maison des poupées, en passant par une prison aux détenus incontrôlables : on les a toutes testées… et adoptées !

Le principe ? Avancer par petits groupes dans la pénombre et attendre que zombies, poupées possédées et prisonniers enragés surgissent des recoins pour nous chuchoter des horreurs aux oreilles, nous hurler dessus, bref, nous faire capoter comme ils disent ici. Parfois, les décors s’illuminent pour faire apparaître les scènes de nos pires cauchemars… Du maquillage des acteurs à leur costume en passant par leur performance, tout est magnifiquement bien orchestré : frissons garantis.

Petit bémol – bien que tout à fait justifié – impossible de prendre de photos à l’intérieur des maisons. Mais pour vous donner un petit aperçu, en voici quelques-unes que j’ai emprunté ici.

halloween québec

 

À bientôt !

Categories: Canada

2 Comments

J’ai fêté Halloween au Québec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *