Une fois à Toronto, impossible de résister à l’appel des Chutes du Niagara. Situées à seulement 129 kilomètres de là où je me trouve, c’est une des étapes incontournables de tout périple canadien. Comment pourrais-je résister ?

Après 1h30 de route, dans une voiture de location récupérée le matin même, me voilà au centre touristique de Niagara Falls. Le dépaysement est total : beaucoup de couleurs, d’animations, de décors de cinéma – pas toujours réussis d’ailleurs – on se croirait dans les allées d’un parc d’attractions voire même un « mini » Las Vegas. Enfin c’est ce qu’il se dit, personnellement je n’ai encore jamais vu Las Vegas !

niagara falls centre touristique

centre touristique de niagara falls

Pour être honnête, je n’ai pas perdu de temps ici. J’étais trop pressée de les voir (enfin !) en vrai, les fameuses Chutes du Niagara. Alors j’ai marché droit vers elles et rapidement, je les ai aperçues. À ce moment précis, c’est un mélange d’émotions dans ma tête : un peu d’admiration, évidemment, devant la beauté des lieux, de l’excitation de voir cet endroit mythique de mes propres yeux, et puis de la déception, aussi, parce que je m’attendais quand même à quelque chose de plus grand…

D’ailleurs, je les trouve étrangement « petites » ces chutes et elles ne ressemblent pas du tout à celles qu’on voit sur les cartes postales. Et c’est normal… En fait – et je viens de l’apprendre – les Chutes du Niagara c’est un ensemble de trois chutes – les Chutes Américaines (American Falls) – devant lesquelles je me trouve – , le Voile de la Mariée (Bridal Veil Falls) et le célèbre Fer à Cheval (Horseshoe Falls) ou Chutes Canadiennes. Alors tranquillement, j’ai remonté la promenade aménagée le long de la Niagara River jusqu’aux « vraies » Chutes du Niagara. Et là, je suis carrément impressionnée !

Malgré la brume provoquée par les chutes, qui « brouillent » un peu le spectacle, je me rends vraiment compte de leur puissance. Les Chutes Canadiennes, c’est quand même 800 mètres de large et un débit de plus de 2 800 m3 /s (5 720 m3 /s en haute saison !).

chutes du niagara

Pour que vous visualisiez un peu les choses, les Chutes du Niagara sont situées à la frontière entre le Canada et les U.S.A. En fait, de là où je suis, j’aperçois le territoire étasunien, juste là, à quelques centaines de mètres. C’est assez étrange de me savoir si près des États-Unis et de ne pas pouvoir y faire un saut. Mais finalement, à Niagara Falls, il vaut mieux être du côté Canadien. Et oui ! Eux, ils sont derrière les chutes, la vue est donc beaucoup moins sympa que de mon côté !

Petit conseil : pour admirer les chutes avec un panorama à 360 degrés, rien de mieux que la Skylon Tower (environ 14$ pour accéder à la terrasse d’observation – c’est moins cher quand on prend les billets en ligne). Là-haut, repas gastronomique et menu familial plus abordable sont servis tout au long de l’année. Le petit plus ? La rotation complète du restaurant toutes les heures qui offre aux clients un décor exceptionnel.
Au-dessus des restaurants, l’ascenseur ouvre ses portes sur une terrasse d’observation intérieure et extérieure. Bref, de là-haut, la vue est certainement à couper le souffle… Sauf que, malgré tout le bien qu’on m’en a dit, 158 mètres de hauteur et 52 secondes d’ascension extérieure, c’est trop pour moi… je repasserai !

 

 

5 Comments

Escapade d’une journée aux Chutes du Niagara

  1. Hello Marion ! Je passais juste faire un petit tour sur ton blog et vous souhaiter à Gus et toi une très bonne année ! Je suis contente de voir que tout va bien pour vous ! Gros bisous, à bientôt poulette !

    1. Oui honnêtement c’est à faire au moins une fois dans sa vie… J’aimerais bien y retourner cet été pour profiter aussi des attractions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *